Chargement Évènements
Mourir d’écrire ? (et de dire ?) Penser et travailler le trauma après la Shoah ?
Details de l'événement
#
Date

06 février 2020

#
Horaire

20h30 - 23h00

#
Lieu

ISEG – Paris 4ème

AVEC
Rachel Rosenblum, Évelyne Chauvet, Régine Waintrater, Jean-Jacques Moscovitz , Éva Weil,
Michel Gad Wolkowicz (dir.)

Jeudi 6 février 2020 de 20h30  à 23h00 (Accueil dès 19h30)
ISEG – 28, rue des Francs-Bourgeois, Paris (IV)

Accueil et signature des livres dès 20h00
en présence de la librairie Le Divan

Sous la présidence de
Michel Gad Wolkowicz
Psychanalyste – APF – & universitaire : Prof. ass. & Visiting Professor psychopathologie Paris Sud-Orsay, Tel Aviv, Glasgow ; Président de l’Association Internationale Inter-Universitaire Schibboleth – Actualité de Freud (Fr) et de The Interdisciplinary Institute – Presence of Freud (Isr)

avec

Rachel ROSEMBLUM
Psychanalyste (Membre de la SPP) ; Membre du Comité Scientifique de Schibboleth – Actualité de Freud ; auteur de Mourir d’écrire ? Shoah, traumas extrêmes et psychanalyse des survivants (puf, coll. « Le fil rouge – Psychanalyse », Paris, 2019)

Évelyne CHAUVET
Psychanalyste (Membre Titulaire de la SPP) ; Membre du Comité Éditorial de Schibboleth – Actualité de Freud ; auteur (dir.) de Benno Rosenberg, une passion pour les pulsions (In Press, 2019) ; coauteur de Psychanalyse et terrorisme. L’effroi peut-il s’élaborer ? (avec Laurent Danon-Boileau, puf, Paris, 2017) ; auteur (dir.) de Trois séances par semaine ? (In Press, 2019, Paris)

Régine WAINTRATER
Psychanalyste ; maître de conférences à l’UFR Études psychanalytiques – Université paris-7 Diderot ; membre du comité des correspondants de Schibboleth – Actualité de Freud ; auteur de Sortir du génocide. Témoigner pour réapprendre à vivre (Payot, Paris, 2003)

Jean-Jacques MOSCOVITZ
Psychiatre, Psychanalyste ; Membre d’Espace Analytique ; Président de Psychanalyse Actuelle, analyste freudien de cinéma au Regard qui bat ; Membre du Comité Éditorial de Schibboleth – Actualité de Freud ; auteur de D’où viennent les parents ? Psychanalyse après la Shoah, (Penta, Paris, 2007) ; Rêver de réparer l’histoire. Psychanalyse Cinéma Politique (Érès, Toulouse, 2019)

Éva WEIL
Psychanalyste, Membre de la SPP, chercheur associé au CNRS, au sein du laboratoire Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe (Irice), et à Psychanalyse et Médecine, Université Paris Diderot.

Les auteurs ont contribué notamment à Présence de la Shoah et d’Israël dans la pensée contemporaine – Nom sacré/nom maudit [2014] • Figures de la cruauté [2016] • Le sujet face au réel et dans la transmission [2017] • Si c’était Jérusalem – en hommage à Raphaël Draï [2018], ouvrages parus sous la direction de Michel Gad Wolkowicz, collection Schibboleth – Actualité de Freud, éditions In Press, Paris


Argument général

Lire l’actuel aux prismes des regards croisés de la psychanalyse et de la psychopathologie, du droit, de l’histoire et de la philosophie, des sciences bio-médicales, humaines, sociales, (géo-)politiques, des constructions de pensée et pratiques religieuses, de l’analyse des discours, des images, des idéologies et des médias, de la littérature et des arts plastiques et cinématographiques…
La thématique de cette année « Identité(s), lien, appartenance(s) » s’inscrit dans la continuité de « La transmission en question(s) », et de « Matière de mémoire/Mémoire de pensées ». 
L’identité en question(s), l’identité comme question : une construction, tel l’originaire, toujours en devenir dans l’entre-deux conflictualisant des processus de transmission, d’identification-désidentification, qui ouvrent à l‘inconnu, au champ de la métaphore et du transfert, à l’étangèreté et à l’altérité, à l’ambivalence. Une construction infinie telle que la met en œuvre le nom de « Schibboleth », depuis les Galaadites dans le Livre des Juges, jusque Freud, en passant par Celan, Derrida, dans une épreuve renouvelée de vérité psychique, de responsabilité singulière et collective, de pensée et d’action, par une éthique de liberté responsable.
L’identité, transmission d’une question infinie.

Mais la clinique du contemporain, en une époque marquée par une crise de la temporalité, de la représentation, des institutions, du politique, de la transmission, du statut du droit et de la place et de la finalité de la science, de désubstancialisation idéologique et technologique du réel…
[lire la suite]


Participation aux frais

  • Le nombre de places étant limité et l’affluence importante, inscription préalable recommandée secretariat@schibboleth.fr
  • Participation habituelle aux frais : 15 € (étudiants – 26 ans : 5€) ; forfait annuel : 100€

Plan daccès